Subnautica

Subnautica

Chaque année les modes défilent, certains studio s'approprient les genres avec classe, d'autres pompent allègrement les concepts tout en se vautrant et Unknown Worlds fait partie de la première catégorie.

Unknown Worlds s'est fait connaître avec un mod half life nommé Natural Selection, après une campagne de financement participatif réussie l'équipe fait son moteur et sort Natural Selection II en 2012. Natural Selection est un jeu où il y a marines et alien qui doivent s'entre-tuer à la première personne mais également avec une vue stratégique pour les leaders de chaque équipe. Si je parle de NS, c'est que j'ai retrouvé dans Subnautica le même feeling que quand j'étais un marines en train d'explorer l'épave d'un vaisseau: au fur et à mesure de mes avancées, je me sentais en danger, de plus, le danger pouvait venir de derrière comme du plafond. La direction artistique mélangeait du futuristique avec du biomonstre, on s'y croyait.

En 2014, Subnautica fait pied à terre en accès anticipé sur Steam. Cela permet au studio de développement de continuer à travailler sur le jeu, tout en faisant rentrer de l'argent. Il faut pour cela avoir de belles promesses et la capacité de les réaliser d'autant plus que NS I&II ont permis de rassurer les futur·e·s acquéreur·se·s. Malgré les bugs d'alpha et de beta, qui sont plutôt normaux pour une version de jeu non finalisé, les premières itérations du jeu permettaient une grande immersion. Qu'en est-il lors de la sortie quatre ans plus tard?

Vingt milieux sous les mers

On en a bouffé du survival où l'on commence avec un bâton un caillou pour finir avec sa forteresse bling bling et tabasser ensuite ce qui nous reluque de trop près, on en arriverait presque à saturation. Ici le même concept sous l'océan ajoute littéralement une dimension, on se prend alors pour capitaine Doris l'exploratrice et on se fait des frayeurs à chaque nouveau biome marin qui apportent ses couleurs et ses sons, sons qui nous font espérer qu'il s'agit du rôt d'Arielle plutôt qu'un Sébastien géant.

2018-11-18_00005

Mondes Inconnus, le studio porte bien son nom, on retrouve le savoir faire de ses artistes nous émerveillant avec ses créatures organiques, elles sont vraisemblables et convaincantes qu'elles soient minuscules ou immenses vous ne saurez jamais certain·e·s si il s'agit ou non d'un danger pour vous et vos appareils.

2018-11-19_00001

En parlant d'appareils, il va vous falloir en fabriquer à l'aide de plans ramassés sur les différentes épaves que vous retrouverez au fil de l'histoire et de votre survie. Il faudra aussi vous alimenter avec ce que vous trouverez sur place, il est même possible d'être vegan si vous êtes chaud·e·s pour un petit peu plus de piment dans la partie. Avec les plans il sera possible de fabriquer sa base, des véhicules sous marins et des outils. Au fur et à mesure, il sera possible d'aller toujours plus loin dans les profondeurs pour s'émerveiller encore plus mais aussi frôler les crises cardiaques.

Cela ne s'arrête pas là, il y a aussi une écriture. Votre survie se fera avec un fil conducteur où chaque réponse apportera son lot de réponses. «Comment se casser de cet aquarium géant ?», «Pourquoi on s'est crashé d'ailleurs ?», «Suis-je seul·e ?» «QUI ME PARLE ?», «AH MAIS ON PEUT ALLER LÀ AUSSI ?». J'ai actuellement d'autres question mais je ne préfère pas vous divulgâcher le tout.

Robinson ou touriste Il est possible en début de partie le mode de partie, soit le mode histoire où il faudra respecter les règles imposées par les dev soit un mode bac à sable où il n'y aura pas à craindre la faim, la soif et les créatures.

Le Grand Bleu

Côté technique, on est sur le moteur d'Unity3D. Les premières fois que j'ai joué au jeu je dois vous avouer que je pensais qu'il s'agissait du moteur maison de NS. Les raisons de son utilisation ont été détaillé sur le site officiel, mais c'est une preuve qu'il est possible de faire de grands projets avec ce moteur. Si beaucoup de crash ont pu survenir pendant l'accès anticipez, il n'en est rien sur la version finale, testé au PC Bang avec une 1080GTX. Par contre attention avec un laptop, il se peut qu'il y ait des crash plus ou moins fréquents: sauvegardez régulièrement.

Pour moi, c'est mon GOTY d'exploration de l'année, il faut tout de même que je temporise mes sessions de jeux sous peine d'avoir une trop grosses tensions avant de dormir. Immersif n'a jamais autant pris son sens dans un jeu... Cela me rend également curieux de la version en réalité virtuelle. Une extension vendue en standalone a été annoncé en concordance avec cet hiver: Le tout se passera dans un univers arctique.