Mario + Lapins Crétins - Kingdom Battle

Mario + Lapins Crétins - Kingdom Battle

Depuis Infinity Wars on s'est demandé quels seraient les croisements d'univers les plus incroyables et puis il y a Nintendo, qui déjà nous avait concocté Mario et Sonic aux JO, se fait cette fois une joie avec Ubisoft d'annoncer en 2017, à la surprise générale, que les lapins crétins seraient de la partie dans un prochain jeu Mario.

Une longue cinématique nous plante le décor: Une bricoleuse fan de Nintendo développe dans son labo un casque de réalité augmenté permettant de fusionner deux objets matériel du quotidien en un. C'est alors que pendant une pause nos Lapins débarquent à bord de leur machine à laver le linge et se déplacer dans l'espace et le temps. À leurs habitudes ils font les cons, manipulent le casque et fusionnent le royaume champignon avec le monde de ces idiots de lapins.

Notre but sera alors avec notre meneur de groupe Mario de retrouver le lapin s'étant emparé du casque avant qu'il ne détruise le monde par erreur, comme quoi Ubisoft a certainement voulu prouver un point en montrant que la bétise peut tuer. Pour se faire, on alternera entre phase de combats et résolution de puzzle.

Comme XCOM

Les combats ressemblent au jeu de stratégie tactique où il faut dézinguer des aliens infiltrés, ici, ce sont des lapins avec aux côtés de Mario, deux combattants du royaume champignon ou un lapin cosplay.

Je ne suis pas un friand des jeux de stratégie en tour par tour, du coup je n'ai jamais été tenté par XCOM, or là la promesse était de pouvoir être accessible à toutes et tous, et c'est effectivement le cas. Le jeu est une bonne introduction au genre et apporte ses particularités: Un dash permettant de frapper les ennemis en se déplaçant, un saut pour aller plus loin à l'aise d'un camarade, etc. Au fur et à mesure le jeu se conplexifie en introduisant de nouveaux ennemis toujours plus puissants.

Précisons qu'à partir d'un moment seuls les boss changeront, les nouveaux ennemis seront ensuites uniquement des changements de skins et pourront taper plus fort.

Lors de mes première parties Mario+Rabbids aurait pu me tomber des mains: le premier monde est long, très long, beaucoup trop long et il faut donc persévérer avant de pouvoir apprécier des combats plus complexes et sophistiqués autorisant le joueur à faire preuve de plus de finesse et de stratégie.

De combats en puzzle, on obtient des pièces d'or convertible en machine de destruction (communément appelées armes) ainsi que des points de compétence à dépenser dans un arbre nous rendant plus à même de coller des mandales aux lapins de deux mètres.

L'histoire n'est malheureusement pas palpitante ni intéressante, seule la satisfaction d'avoir résolu un puzzle ou d'avoir pu terrasser les lapins en moins de 4 tours permet d'apprécier le jeu dans sa durée.